• Terre à soi

Pour passer à travers l'hiver: le cidre de feu!

Mis à jour : févr. 7

Vous connaissez le cidre de feu? De tout temps on en a vanté les effets bénéfiques pour contrer les rhumes et les grippes d’hiver, ainsi que pour maintenir une bonne santé générale. En ces temps de confinement, pourquoi ne pas en faire une recette que vous pourriez partager avec vos proches. Une belle façon de dire "Je t'aime et je me soucie de ta santé" qui fait différent des fleurs et du chocolat.


Le cidre de feu (ou fire cider) est un classique de tout herboriste qui commence. Il existe autant de variantes que d'apprentis herboristes mais nous avons reproduit ici une recette librement inspirée de Rosemary Gladstar, pionnière et grande inspiration dans le domaine. La recette a été revisitée par notre herboriste à nous, Catherine, que vous connaissez de la rue Ontario.

Ce dont vous aurez besoin

- 1 oignon bio haché - 10 gousses d'ail bio écrasées puis hachées - 1/2 tasse de gingembre bio frais râpé - 1/2 tasse de raifort frais râpé (ou en pot) ou 1/8 tasse wasabi bio - le zeste et le jus d'un citron bio - 1 c à soupe de curcuma frais rapé ou en poudre

- 2 piments jalapeno haché ou 1/4 de c à thé de poudre de cayenne - 2 c à soupe de romarin sec - Vinaidre de cidre de pomme bio (pour couvrir et un peu + le tout) - Miel brut à ajouter à la solution après le filtrage(au gout )


Préparer tout les ingrédients (sauf le miel et le vinaigre) les mettre dans un pot mason et couvrir de vinaigre afin de ne laisser qu'un peu d'air en haut.

Fermer avec un couvercle en plastique ou sinon mettre un papier ciré pour éviter tout contact avec du métal.

Secouer afin de maximiser le contact des ingrédients et du vinaigre. Placer dans un endroit sombre et frais et secouer régulièrement (minimum au 2 jours) pendant 3 à 4 semaines. Vous saurez que la préparation est prête à être filtrée quand vous verrez les aliments se "dégrader" à l'intérieur du pot. Filtrer à l'aide d'un sac pour le lait de noix ou un coton fromage et ajuster le vinaigre en ajoutant le miel (brut si possible) ce qui le bonifie et réduit l'acidité. Préchauffer le miel doucement au bain marie pour une meilleure intégration au vinaigre, bien mélanger.

Embouteiller. Vous pouvez garder la plus grande partie au frigo ou à l'abri de la lumière mais il est intéressant d'avoir une petite bouteille sur le comptoir à portée de mains. Ca permet de l'utiliser pour toutes sortes d'occasions. Les plantes ou les épices combinées apportent des actions antibactériennes, expectorantes et antibiotiques. On peut le prendre le matin à jeûn comme boost en hiver. C'est un excellent stimulant circulatoire et digestif, mais c'est aussi un bon moyen de tuer un mal de gorge, libérer les sinus et assainir le système digestif. Plus facile encore dans la cuisine comme vinaigre de sauce à salade, dans un Bloody caesar, sur votre sauté de légume. Il est goûteux et tellement bénéfique.


Le conseil de Catherine: gardez la pulpe bien pressée qui reste après le filtrage, congelez-la en petites boulettes que vous pourrez utiliser dans diverses préparations comme les soupes, ragoûts etc..

Évidement la recette est vraiment de base et on peut l'ajuster à son goût. Certains y ajoutent de la cannelle, de l'astragale, de l'anis étoilé, du clou de girofle ou du thym (attention au thym qui reste une herbe très forte qu'il ne faut pas consommer à forte dose pour trop longtemps).



114 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout